Prenons un thé et… discutons. [2]

Alors, pose-toi, respire, vis et n’oublie pas…

IMG_0461

Pardon? Le leadership et ses promesses?

À une époque où le consumérisme est la ligne de conduite de la masse populaire, où il n’est plus possible de se passer des moyens de consommation mis à notre disposition et où la condition humaine se voit réduite à ses plus bas instincts. Il est normal que certains lèvent leur bouclier avec espoir se pensant garants de la vérité. Apte à faire face à ce monde où tout va beaucoup trop vite et où, sans se soucier de ton avis, s’automatise cette vie déjà si courte !

Mais hélas, personne ne détient la vérité absolue. Force est de constater que la bonne intention ne suffit pas, et que malgré toute la bonne volonté du monde, accorder nos violons dans cet orchestre de foire relève du défi. Il est donc impossible d’éviter les fausses notes !

Alors, disons-le clairement, c’est un pavé dans la mare, et comme disait l’autre lors de son buzz éphémère : « y en a marre » ! Et sur ça, on est unanime, on en a tous ras la casquette de la tournure que prend le monde dans lequel nous vivons, et sur cet infime caillou au milieu de l’univers ça commence à sentir le roussi ! À force de jouer avec le feu, on finit par se brûler… Et puis le feu est-il vraiment le seul moyen purificateur ? Demandez aux grands de ce monde !

IMG_0537

Que soit, revenons à nos moutons, ceux-là mêmes qui te disent ne pas suivre le rang et qui pourtant ne l’ont jamais quitté ! Alors, oui, on en a tous assez, et on veut tous trouver LA solution aux problèmes et aujourd’hui, tu en as pour tous les goûts, à toutes les sauces et souvent, c’est plutôt épicé !

C’est bon, le chargeur est chargé, et j’ai pas mal de cibles verrouillées au viseur. De toute façon, sur les réseaux sociaux, les cris d’espoir sont devenus des appels à la guerre… Et comme à tout apogée d’une civilisation, il y a un moment ou on ne peut plus s’empêcher d’être excessif, peu importe ton camp. C’est la même popote pour tout le monde à savoir: on en veut toujours plus et on n’est jamais satisfait. Résultat, on tombe dans l’extrémisme. Et on est gâté, de l’extrémisme en veux-tu, en voilà !

De l’extrémisme religieux, racial, idéologique, il y a de quoi manger à tous les râteliers, et c’est normal ; le robinet de la « liberté de penser et de s’exprimer » est ouvert et coule à flots. Les plus zélés n’ont plus qu’à surfer, merci Internet !

Et dans ce tsunami virtuel, difficile de se situer, chacun fait sa place, certains seront des leaders ou plutôt des influenceurs et d’autres des suiveurs ou followers. On peut comparer ça à un berger et ses moutons, et il y a le berger qui emmène ses bêtes paître puis celui qui les mène à l’abattoir.

Mais tout ça, pour qui, pour quoi, dans quel but ? Comme dit l’adage : « à qui profite le crime ? »

IMG_9107

Et nous voilà dans le vif, dans cette société en déclin, certains s’érigent sans ou avec peu de contestation à leur encontre ; comme des modèles à suivre, bien que témoignant modestement du contraire. Les faits témoignent en leur défaveur, et d’autres les adulent consciemment ou pas, tous mains dans mains à la recherche d’un idéal… mais lequel ?!

Voilà une personne inconnue qui va vous dire quoi faire, quoi penser pour ne plus être soumis à un système… On vous promet de vous émanciper par la soumission, et pour vous faire passer la pilule on vous laisse croire que vous êtes en marge.

Si on vous assure que vous vivez au-dessus de vos moyens, dans le surplus et que c’est mauvais pour vous, votre humanité vous fera prendre conscience qu’il faut se restreindre et apprendre à se contenter du nécessaire. Et jusqu’ici, tout va bien. Seulement, un « influenceur » vous expliquera qu’actuellement chez Ikea il y a une promo sur les tables basses avec un style épuré, minimaliste et qu’elle s’accordera super bien à votre tapis synthétique acheté à la même firme il y a quelques mois… vous sentez ?

C’est un peu comme l’Européen qui rêve de voir la savane et qui va travailler 50heures/semaines pour assouvir son fantasme : une semaine dans l’année ! Et ce qui est attristant c’est de croire que cette manière d’agir est trop « anti-système », trop rebelle, trop à contre-courant…. juste trop prétentieuse et surtout trop loin de l’utopie que l’on prétend défendre.

IMG_0415

Je conclurais donc en disant que l’émancipation, c’est d’abord l’émancipation de soi. Apprendre à se concentrer sur sa personne pour se déconnecter de ce monde. Ne pas regarder l’autre pour obtenir ce qu’il a, mais plutôt construire ensemble avant de s’auto détruire et d’emporter ceux qui nous entourent dans cette chute. Et surtout, de penser au bien que l’on peut apporter malgré les différences qui nous définissent en tant qu’individu et ne plus courir pour dépasser l’autre juste pour une question de paraître ou d’ego.

Alors, pose-toi, respire, vis et n’oublie pas… que ton héritage, le vrai, ne se compte pas en devise, et que la vie, la vraie, ne se paye pas au débit !

L’harmonie.

Un invité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s